• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

Pietr KONCHALOVSKY (1876-1956)

Lot 41
120 000 - 150 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 393 750 €

Pietr KONCHALOVSKY (1876-1956)

Paysage à la maison rouge
Huile sur toile, signée en bas à droite et datée 1918.
70 x 85 cm.
Vendue avec le certificat d'authenticité n° 000134 de la Fondation Pietr Konchalovsky et le rapport d'analyse scientifique du laboratoire SGS Art Services de Genève

Provenance: Le tableau provient d'une collection privée française où il est conservé depuis trois générations.

L'expert: La Fondation Konchalovsky à Moscou qui a procédé à l'examen du tableau à Genève, où il se trouvait pour des analyses chimiques exigés par ledit comité. Le tableau sera inclus dans le registre électronique de la Fondation.

Pietr Konchalovsky dont l'oeuvre a marqué le XXème siècle russe, a traversé plusieurs courants de l'avant-garde: le cubisme, le fauvisme et le primitivisme, avant de trouver sa place dans le mouvement du réalisme soviétique. Tourné vers la peinture européenne, il a effectué de nombreux voyages à travers l'Europe. Cézanne en particulier a influencé ses paysages, ses natures mortes et ses portraits, à tel point qu'il est souvent perçu comme le peintre le plus représentatif de l'héritage cézannien.
L'influence du primitivisme qui marque la période des années 1910 chez Konchalovsky, laisse ensuite la place au style cubiste et cézanien, sensible dans ses paysages et ses natures mortes. Il peint dans le sud de la France et en Italie au cours des années suivantes. Notre toile, datée de 1918, appartient à la deux­ième vague «cézanienne» de l'oeuvre de l'artiste entre 1917 et 1920. «En réalité, - dira-t-il plus tard, - si on analyse comme il faut mes palmiers à Saint-Maxime de 1908, on y retrouvera à côté des éléments rappelant incontest­ablement Van Gogh des «bouts» de Cézanne, car c'est comme ça que j'ai vu ces bouts dans la nature et c'est comme ça que je devais les transmettre... La méthode de Cézanne pour comprendre la nature m'est chère. Je l'ai longtemps suivie car c'est tout particulièrement les méthodes de Cézanne qui donnaient la possibilité de voir la nature sous un angle nouveau, ce à quoi je veux être fidèle».
C'est Pietr Konchalovsky qui traduit en russe le livre d'Emile Bernard sur Paul Cézanne, paru en 1912. En 1918, le peintre réside à Moscou mais il reste marqué par Cézanne tout au long de sa vie. A la différence de son approche de la première période «cézanienne», dans les années 1918-1920, Konchalovsky, se donne pleinement à «la conquête de la couleur et de l'air». L'atmosphère de ses paysages change pour devenir aérienne, comme dans notre toile, peinte aux environs de Moscou.
Notre paysage à la maison rouge est à rapprocher du tableau Dépendance dans un jardin de 1918, conservé au Musée de Donetsk en Ukraine. En effet, l'étude des arbres et de l'espace qui les rapproche est l'objet d'une grande attention du peintre: «Le plus important pour moi dans un paysage de forêt, disait Konchalovsky, c'est la silhouette de l'arbre dans ciel, la silhouette de ses branches. Les maîtres an­ciens le comprenaient très bien et savaient très bien le traduire, mais les imitateurs ont transformé ce beau procédé en une méthode «artisanale». Et forcément, il fallait, à travers la nature, se tourner vers la méthode classique, comme l'enseignait Cézanne».

Bibliographie:
Conférence Internationale 26-28 mars 2010 «Russia and the Global Cezanne Effect 1900-1950» à la Bibliothèque B. Eltsine à Saint-Pétersbourg.
Konchalovsky. L’héritage artistique. Moscou. 1964. (Кончаловский. Художественное наследие, М., 1964).
Konchalovsky inconnu. Les oeuvres de la collection du peintre, collections privées et Musée Pouchkine. Moscou, 2002. (Неизвестный Кончаловский. Живопись из собрания художника, частных коллекций и ГМИИ им. Пушкина. М.: AXIOMA GRAFIC, 2002).
L’Exposition des oeuvres de P.P. Konchalovsky. Catalogue. Moscou, 1976. (Выставка произведений П. П. Кончаловского. Каталог, М., 1976).
L’exposition «Piotr Konchalovsky. « Vers l’avant-garde russe ». 27 mars-15 juillet 2010 au Musée Russe de Saint-Pétersbourg. 15 septembre 2010-15 novembre 2010. Galerie Tretiakov, Moscou.
Les pensées du peintre ont été enregistrées dans les années 1930 par V.A. Nikolski et publiées dans le livre de V.A. Nikolski «Piotr Petrovich Konchalovski», М., «Vsekokhudojnik», 1936
Neiman M, Piotr Petrovich Konchalovsky, Moscow, Sovetskii khudozhnik, 1967, listed under works from 1930 (Нейман М. Л., П. П. Кончаловский, М., 1967)
Site internet de la Fondation Konchalovsky : www.pkonchalovsky.com
Tourtchine V. Piotr Konchalovsky. Moscou, 2008 (Турчин В.С. Петр Кончаловский. М. Белый город, 2008).

 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue