• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

CHINE - Epoque GUANGXU (1875 - 1908)

Lot 274
30 000 - 50 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 812 500 €

CHINE - Epoque GUANGXU (1875 - 1908)


La bataille entre l'armée impériale des Qing et les Rebelles Nian
Importante encre polychrome sur soie d'une commande impériale illustrant les victoires sur les soulèvements rebelles.
Les généraux de l'armée Qing, Wu Tang, Huang Guori et Gu Siyao sont présentés à gauche près du porte-étadard à cheval. L'armée des Qing encercles les Rebelles de Nian de tous les côtés, un gros nuage de poudre les faisant fuir vers la rivière, certains Rebelles essayant de s'enfuir sur des radeaux.
Dim 136 x 301 cm.
Encadrée (Acidents, manques, restaurations)
Les peintures représentant des victoires militaires sont un sujet de prédilection de la peinture impériale de la dynastie Qing (1644-1912). Ce genre de peinture n'apparaît qu'à partir de l'empire Qing. Elles représentent des scènes de guerre monumentales pour glorifier les victoires des empereurs. Les oeuvres les plus connues de ce courant pictural sont celles de Giuseppe Castiglione (1688-1766). Les recherches récentes montrent que ce courant a perduré pendant toute la dynastie Qing jusqu'à la fin du XIXe siècle.
La peinture présentée dans cette vente représente une victoire militaire de la fin de la dynastie Qing: la bataille de l'armée sous le règne de l'empereur Xianfeng (1831-1861) puis Tongzhi (1856-1875) contre les Rebelles Nian (1851-1868), mouvement révolutionnaire et anti-mandchou au Nord de la Chine.
Comme les autres oeuvres du même courant, cette peinture montre de manière réaliste une scène de guerre. La composition est fondée sur une carte géographique sur laquelle les différentes troupes sont représentées pour la bataille décisive, donnant ainsi au public l'impression d'être partie prenante de l'action.
On peut imaginer que les peintres impériaux ont fait de longues recherches pour réaliser une oeuvre aussi minutieuse. Tous les visages des personnages sont traités comme des portraits. Pour certaines personnes importantes, leurs noms sont écrits à côté dans un cadre rectangulaire: cette façon de faire rappelle les fresques chinoises des temples.
Dans cette peinture on peut voir les armées impériales des Qing qui avancent sur terre et sur la rivière. Les troupes impériales encerclent les Rebelles, avec d'un côté des canons et de l'autre des troupes au sol. Une victoire impériale est imminente. Les deux armées ont des habits permettant de les différencier: les soldats impériaux ont une natte et un chapeau, attributs des peuples de la dynastie Qing, alors que les Rebelles Nian portent des turbans rouges.
Cette peinture fait partie d'une commande impériale qui compte au total soixante-sept oeuvres: vingt pour illustrer la victoire impériale sur les Taiping (Royaume du ciel) (1851-1864), dix-huit sur la Révolte des Nian (1851-1868), douze sur la révolte musulmane au Yunnan et Guizhou (1855-1873) et dix-sept sur les révoltes musulmanes des frontières du Nord-ouest (1862-1877). Elle doit avoir son propre titre qui indique le lieu et le nom de la bataille. Malheureusement le texte accompagnant la peinture ayant disparu, le titre nous est inconnu, mais il s'agirait probablement de la bataille de Liuan.
Les scènes de cette peinture ne représentent pas un moment précis d'une bataille mais sont un assemblage de plusieurs moments de la même bataille. Le peintre, les ministres, parfois même le chef d'Etat ou l'impératrice douairière Cixi (1835-1908), décident des moments à représenter. C'est pour cela que ces peintures ne représentent que les victoires impériales, et jamais les batailles remportées par les rebelles.
Des esquisses de la commande de ces peintures furent récemment découvertes dans les archives du Grand Conseil à Beijing. On y trouve également des lettres de Yihuan (1840-1891), le père de l'empereur Guangxu (1971-1908). Les documents nous apprennent que la Cour Impériale commandita un projet de peintures pour commémorer les victoires des armées impériales sur les trois révoltes principales (Taiping, Nian et musulmanes).
En mars 1886, l'impératrice douairière Cixi ordonna la commission des peintures sur la Révolte des Taiping, en septembre 1886 celles sur la Révolte des Nian. La date de la commission des peintures sur les révoltes musulmanes reste inconnue.
Ces peintures impériales de grand format comportent rarement une signature d'un peintre. Vu le nombre de peintures et leur qualité, nous supposons que ces peintures ont été réalisées par un groupe de peintres sous la responsabilité d'un peintre en chef. D'après les archives impériales et des recherches contemporaines, le peintre en chef était Monsieur Qing Kuan (1848-1927). Il était apprécié par le père de l'empereur Guangxu (1871-1908), lorsqu'il était jeune. Il travailla pour le père de l'empereur dans sa résidence et ensuite à la cour. Dès 1880, il fut directeur pour presque chaque commande impériale de peinture. A partir de 1885, après la reconstruction du palais Ziguangge (Pavillon du Rayonnement Violet), où traditionnellement sont conservées les peintures des victoires militaires et les portraits des généraux importants, Qing Kuan en tant que peintre en chef, réalisa ces séries de peintures de guerres et participa également à la reconstruction et la décoration du nouveau Palais d'Eté. Il exécuta également les peintures pour la cérémonie de mariage de Guangxu en 1889 et pour le soixantième anniversaire de l'impératrice douairière Cixi en 1893.
Au Musée de la Cité Interdite à Beijing, on trouve les oeuvres réalisées par Giuseppe Castiglione et ses contemporains, notamment les victoires militaires du XVIIIe siècle, et aussi douze peintures sur les révoltes musulmanes dans le Yunnan et Guizhou. Sept peintures sur la Révolte des Taiping sont conservées au Musée National du Palais à Taipei. Peu de peintures de ce genre sont connues, certaines sont conservées à l'étranger dans des musées ou des collections privées (Collection de Madame Cécile McTaggart, Canada), et notamment en Allemagne. En effet, ces peintures étaient conservées au palais Ziguangge durant la dynastie Qing, occupé par les troupes allemandes en 1900.
Deux peintures illustrant la guerre de la Révolte des Nian sont également conservées à la National Gallery de Prague (Illustrées dans Hongxing Zhang, “Studies in late Qing dynasty battle paintings”, Artibus Asiae, LX, n.2, 2000, fig.2, 3): l'une représentant la défaite des troupes du rebelle en chef Zhang Minhang dans la province du Shandong en octobre 1861; l'autre représentant la procession triomphante des troupes impériales en août 1868.
Qing Kuan, Victoire sur les Nian, 1886-90. D'une série de 18 peintures, peinture 5, La défaite des Nian sous le commandement de Zhang Minhang au Shandong. Encre et couleurs sur soie, 137 x310 cm. National Gallery, Prague.
Dans la bibliothèque de l'Université de Beijing (Bei Da) sont conservés deux albums photos qui illustrent les peintures sur les Révoltes de Taiping et des Nian.
Cette peinture est une oeuvre de qualité muséale qui provient d'une série impériale ayant une signification historique importante. De très grand format, peinte avec une grande finesse, c'est une oeuvre majeure qui nous permet de mieux comprendre l'histoire de la fin de la dynastie Qing, des rebelles Nian et l'histoire de l'art impérial de la dynastie Qing清光绪 《平定捻军战图》赏析
马晓霞
“战图”是清朝宫廷绘画中的一个极具特色的重要题材,始创于乾隆时代,以描绘壮阔的战争场面为主,旨在
彰显清帝国的煊赫战功,这类题材在清以前的宫廷绘画中甚为少见。清宫战图中,最为知名的莫过于郎世宁等
人绘制的《平定西域战图》系列组图,近年的研究考据发现,乾隆之后的历代清帝,亦曾命宫廷画师创作过多
幅表现征战场面的巨幅画作,如《平定回疆张格尔战图册》《平定粤匪战图》等。
本场拍卖呈现的这幅《平定捻军战图》(这是当代人的称呼和命名,当时的图名应为《平定捻匪战图》),正
是晚清宫廷战图之一,和其他同类作品一样,它较为真实地还原了当时战场上的情状。画面构图参考了地理舆
图,完整地再现了战场的地形地势、战争双方的阵型,并选取胜负关键的节点作为画面主体,让观者有强烈的
身临其境之感。可以想见,当时的宫廷画师虽然没有亲身参与战争,应当也是和战争的参与者了解过非常细致
具体的情况后绘制的。
这件《平定捻军战图》横幅,绢本设色,纵136厘米、横301厘米,其构图与乾隆时期的同类画幅一脉相承,属于
宫中此类绘画比较固定的模式。画中人物面目栩栩如生,如同群体肖像画,且部分人物头部旁有一长方形框,
框内书写此人的姓名,犹如壁画中的榜题。画中署写姓名的战将有“吴棠”“龚耀伦”“李绍铭”“吴炳辉”
等人,其中吴棠正是咸丰同治年间抗击捻军、战功显赫的封疆大吏。
画中描绘清军水陆并进,从左右两侧夹击捻军,左侧的清军用大炮猛烈轰击,右侧也有清军围追堵截,阻挡溃败
的捻军的退路,双方胜负已成定局。画中清军和捻军在服饰上有明显的差异,清军头上顶戴花翎,脑后留有长
辫,而捻军则是布巾包头。
参考台湾故宫博物院和海外博物馆及私人收藏的类似战图,可知这幅《平定捻军战图》应为一整套画作当中的
一幅,而且应有其具体的名称,但由于画幅上没有其他文字,且随同画幅的“上谕”也已遗失,所以无法确认
其画名。不过,此类画作表现的并非某一具体战役的绝对写实,而是某个战役里不同时间段内发生的若干片段
的综合再现。画幅时间段和战争场景的选择,都经过画师和宫廷决策者的认真考虑,这亦是从乾隆时代同类画
幅中继承的手法。这也正是为何所有战图描绘的均为清军反攻、捻军衰败时的战事,而绝对没有捻军起事之初,清
军节节败退的画面。
这些大尺幅的战图上一般都不署写画家的姓名,所以很难确指画幅的作者。考虑到画作的尺寸规格,这些战图
系列画作应当是由某一位较为知名的宫廷画家领衔,组织若干其他宫廷画家共同完成的。从现存的史料和当代学
者的研究来看,领导绘制此图者应为晚清时的宫廷画家庆宽(1848-1927年)。庆宽,字筱珊,别号松月居士,满
洲正黄旗人。庆宽青年时曾得到光绪皇帝之父醇亲王奕譞的赏识,进入醇王府作画,后至皇宫内务府供职,奉
旨组织画家并亲自参与创作了大量的宫廷纪实绘画,并曾参加恢复重建颐和园的设计工作。光绪十一年,紫光
阁重修完成之后,清廷命绘制征粤、回、捻三案战绩图,据清宫档案记载,此工程前后历时六年有余,而庆宽
正是总领其事的画家。
目前北京故宫博物院内并无类似的晚清巨幅战图的收藏,而台北故宫博物院则有《克复安庆省城战图》等七幅大
画。其他的巨幅战图现在几乎都收存于海外博物馆或私人手中,尤以德国为最多。究其原因,这些战图当年多
收藏于紫光阁中,而八国联军入侵北京时,紫光阁一带正是德国军队驻地,所以这些画作流散至德国的数量最
多。
此幅战图属博物馆级藏品,且系成套作品中析出,其历史意义、文物意义不言而喻。画作形制巨大、描绘精
致,是研究晚清史、清代宫廷艺术史、捻军运动史等相关领域最具权威性的实物材料。
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue