• French
  • United-Kingdom
  • United-Kingdom

Portrait d'Hadrien Empereur de 117 à 138…

Lot 122
150 000 - 200 000 €
Résultat: 900 000 €

Portrait d'Hadrien Empereur de 117 à 138…

Portrait d'Hadrien Empereur de 117 à 138 apr. J.-C. Il est représenté la tête tournée légèrement vers la droite. Le visage ovale et étroit présente des yeux rapprochés et un maxillaire prononcé renforcé d'une barbe moutonnante. Une importante couronne de lauriers avec un médaillon central ceint la chevelure formée de boucles rabattues sur le front en un système organisé. Des canaux et trous faits au trépan ponctuent la coiffure et la couronne. La base du cou présente un "bouchon" pour l'encastrement sur un buste ou une statue. Marbre blanc. Accidents visibles. Art Romain, IIe siècle. H. 59 cm Hadrien (Publius Aelius Hadrianus) fut empereur de l'an 117 à l'an 138. Il naquit le 24 janvier 76 au sein d'une famille aisée d'Italica. Selon Plotine, Hadrien aurait été désigné par son époux Trajan, sur son lit de mort, pour lui succéder. Après avoir reçu une solide formation militaire, il passa la plupart de son temps à voyager et à inspecter l'Empire. Il nourrit une véritable passion pour la culture hellénique et fut représenté barbu, contrairement aux usages romains de cette époque. Brillant administrateur, il apporta durant son règne deux décennies de stabilité et de paix relative. Il mourut le 10 juillet de l'an 138, dans sa résidence de Baiae, sur la baie de Naples. Grand bâtisseur, on lui doit la restauration du Panthéon romain, l'élévation de son mausolée, qui sert de base aujourd'hui au château Saint-Ange, la luxueuse villa impériale près de Tivoli, mais également le Mur d'Hadrien érigé pour protéger le sud de l'Angleterre des attaques des tribus de l'actuelle Écosse. En Égypte, il fonda la cité d'Antinoé, à l'endroit même de la mort de son favori Antinoüs en 130. La couronne de laurier avec le médaillon central rend l'identification de ce portrait comme celui d'un empereur. Cet accessoire est fréquent sur les portraits impériaux originaires de l'Empire oriental. Au Louvre, on le rencontre sur le portrait de Claude provenant de Thasos (Ma 1226), sur celui d'Hadrien découvert à Carthage (Ma 1132) et celui d'Antonin le Pieux de Sousse (Ma 1184). Le style de l'oeuvre présentée est celui de la première moitié du IIe siècle. L'absence de gravure du globe oculaire indique une date haute, en faveur d'Hadrien dont on connaît la variété de ses effigies dans tout l'Empire romain. Provenance: Collection de la baronne Yvonne Clément de Givry, née Grémaud, acquis en 1947. Resté dans la descendance familiale
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue