Publié par La Libre

DE L'ÉPÉE AU MARTEAU

René Huyghe, académicien et éminent historien de l'art, passe sous le feu des enchères à Paris.

René Huyghe (1906-1997) a connu presque tout le siècle passé, allant du cheval à l'internet transmettre ses messages sur l'art. Conservateur des peintures au musée du Louvre, professeur à l'École du Louvre puis au Collège de France, il fut élu à l'Académie française en 1960 au fauteuil, 5 de Robert Kemp critique littéraire.
Sa vie va défiler en quelques minutes dans la salle 4 de Drouot ce mercredi à 14h. L'étude Tessier et Sarrou a été choisie par la descendance du professeur qui placera les quelques lots Huyghes dans une vacation littéraire ornée de beaux dessins français et italiens et de peu de toiles, le tout ancien et souvent accessible financièremenent sera de même avec les souvenirs de l'académicien, dont les deux premiers lots lui sont consacrés. Le premier est un ensemble de lettres aux signatures célèbres, accompagnées de tapuscrits ou de manuscrits pour des discours et des études diverses. On attend 800 à 1 200 € de ce lot. Le deuxième lot est construit surle discours d'entrée du candidat élu (récipiendaire), reçu le 22 avril 1961, copié à plusieurs exemplaires ; on y a joint les invitationds d'assister à l' événement. 500 à 600 € sont annoncés pour ceci.
Il faudra attendre le lot 133 pour reparler du conservateur qui avait eu en charge le déplacement des tableaux du Louvre dans les provinces françaises en 1939 et en avril 1940 avec son collègue Jacques Jaujard. A ce lot 133 se trouve l'épée d'académicien dessinée par Ossip Zadkine (1890-1967) estimée entre 10 000 et 15 000 €. L' habit d'académicien façonné chez Balmain est annoncé entre 3 000 et 4 000 €. Une autre épée d'officier est escomptée entre 1 500 et 2 500 €. Suivront des médailles dont celle de Commandeur de l'Ordre de Léopold attendue entre 150 et 200 €.