Publié par la Gazette Drouot

AVE, GLADIATEURS, LE PUBLIC VOUS RÉCLAME !

L'étoile de ces fiers combattants n'a jamais pâli, et les artistes se sont emparés de leur figure pour la fixer dans la pierre ou le bronze. 
Aujourd'hui, ils entrent glorieux dans l'arène des enchères.

Le musée - attendu - de la Romanité ouvre ses portes à Nîmes (voir la Gazette 24, page 301) ; pour son inauguration et jusqu'au 24 Septembre, il a choisi de mettre sur le devant de la scène les gladiateurs, ces " héros du Colisée ". Ce sera leur dernière halte après une tourné triomphale à travers l'Europe du Nord, les États-Unis et l'Australie, et avant un repos amplement mérité dans les salles des musées italiens qui les abritent habituellement. La cimmissaire de cette exposition, Rossella Rea, est aussi conservatrice au Colisée de Rome, un édifice indissociable de leur histoire. Les gladiateurs font régulièrement aussi leur apparition aux enchères, les artistes - sculpteurs principalement - n'ayant jamais cessé de s'intéresser à eux, et ce depuis les premières heures de leurs combats. [...]


Attribuée à Théodore Géricault (1791-1824)
Feuille d'étude avec des mains, une tête de cheval et une esquisse de combat de gladiateurs,
plume et encre brune, 19,8 x 26 cm. 
Paris, Drouot, 7 Décembre 2016.
Adjugé : 5 750 €