Publié par la Gazette Drouot

PRÉCIEUX TRAÎNEAUX

Ces trésors d'orfèvrerie illustrent avec pittoresque l'importance d'un moyen de transport révolu.

On l'oublie souvent, mais il n'y a pas si longtemps de cela, la Seine gelait en hiver... La neige a imprimé sa marque sur le mode de vie de nos ancêtres pendant des siècles. Il y avait de quoi, un petit âge glaciaire ayant sévi en Europe et en Amérique du Nord entre le début du XIVe et le milieu du XIXe siècle. Les tableaux témoignent ainsi d'hivers particulièrement rudes à la fin du XVIe et au début du siècle suivant.
Des oeuvres d'art plus inattendues gardent le souvenir d'un moyen de transport, alors des plus banals, que l'on retrouve dans la moitié des paysages enneigés : le traîneau.
Transformé en sculpture de métal précieux ou en objet de charme, ce symbole des frimas est réchauffé par l'exubérance de l'orfèvrerie du XIXe siècle, de l'est et du nord de l'Europe jusqu'à la Russie. 

En 1939, Matthes invente le terme de "petit âge glaciaire", dû à la diminution de l'irradiance solaire et aux éruptions volcaniques.


1 115 €
Travail russe du XIXe siècle.
Encrier en bronze à patine dorée représentant un homme barbu tirant un traineau chargé de tonneaux formant des godets.
Repose sur un socle rectangulaire en malachite.
H. 15 cm. - L. 16,5 cm. - P. 10 cm.
le 29 Mars 2013